Quad Neuf ?

Treize, le porte-bonheur
Postée le 05/03/2015 à 15:19:53 par Webmaster

Numéro 13, juilet 2001

Dans les hôtels, le chiffre 13 est banni… il porterait malheur ! Même au Sofitel de Manhattan, où un célèbre présidentiable français défroisse à la vapeur ses costumes deux pièces à 35 000 dollars, où les femmes de ménage peuvent à tout moment froisser le "trois pièces" comme dans Coup de foudre à Manhattan, le côté romantique et le passage par la case prison en moins. Pour Quad Passion Magazine, le chiffre 13 a tout du porte-bonheur ! En juillet 2001, Yamaha lançait une offensive en dévoilant un nouveau quad : le Grizzly 660. Haut de gamme du constructeur japonais, il initiait une nouvelle donne dans le paysage. Il héritait du monocylindre du Raptor 660, d’une transmission automatique par variateur, d’un schéma 4x4 et d’un blocage de pont avant. Avec le Grizzly 660, Yamaha repoussait les lois de l’efficacité en tout-terrain et se préparait un règne confortable en attendant les réactions de la concurrence. Parmi eux, il y avait le Kawasaki KVF650. Ce dernier n’était toutefois pas à la hauteur, notamment à cause d’un arbre rigide à l’arrière qui le pénalisait dans les parties techniques. Mais la plus grosse surprise se préparait chez Bombardier…

En liberté
Le Québécois travaillait déjà sur l’homologation, avec un Traxter qui allait recevoir le précieux agrément pour circuler en toute liberté. Mais, soucieux de problèmes que pouvait emmener l’homologation dans ses bagages, l’éditorial digne d’un oracle mettait le doigt sur d’éventuels effets boomerang, qui pourraient fragiliser la pratique du quad. Pour ne pas revivre un remake des erreurs commises par les adeptes de 4x4 et de jet-ski, il concluait par « L’avenir appartiendra à ceux qui respecteront l’environnement (…) à ceux qui travailleront en étroite collaboration avec les élus locaux, en accord avec les autochtones, (…) à ceux qui respecteront une discipline au sein de leur convoi ». Visionnaire ? Toutes ces prédictions se sont révélées exactes. Les effets indésirables de l’homologation ont bien eu lieu. Et le traitement curatif est venu d’une discipline partagée, du respect de l’environnement et de la collaboration avec les pouvoirs publics.

Changement
La précieuse homologation n’a pas eu que des effets néfastes. Elle a permis l’explosion des randonnées en France. Les centres se sont développés, des entreprises et des associations ont vu le jour, un autre mode de vie était né. Ce qui était exceptionnel avant allait se placer à la portée de tous, comme le voyage en Corse que nous avions fait dans ce numéro 13. Dans des endroits magiques, de la montagne à la mer, l’Ile de beauté avait dévoilé une grande partie de ses charmes. Nous aussi… en nous baignant dans des eaux à 10 degrés … de gré ou de force !
Mais l’homologation a également permis un important développement du quad utilitaire. Il a contribué au développement d’outils adaptés et à l’essor économique de tout un secteur d’activité. Seul le sport pouvait s’en passer. Et justement, en juillet 2001, les douze heures de Pont-de-Vaux se préparaient, et Pascal Rochereau dominait encore et toujours le championnat de France. Il y a des choses qui changent, d’autres non !

QPM13 couv QPM13 1 QPM13 2

» Toute l'actualité du mois de Mars 2015

Quad Neuf ? L'actualité du Quad Quad Neuf ? L'actualité du Quad
La Newsletter du Quad

Inscrivez-vous et recevez par email
les dernières informations de

Quad Passion Magazine
et
Dirt Quad