Yamaha YXZ1000R

La terreur des bacs à sable

quad Yamaha YXZ1000R

Yamaha lance un défi à la planète des SSV sportifs. La marque japonaise dégaine un véhicule sportif qui utilise une boîte mécanique à 5 rapports. Objectif : détrôner les RZR et les Maverick.

Yamaha lance un pari : réinventer la catégorie des SSV sportifs. Pour y parvenir, la marque japonaise n’a pas fait dans la dentelle et a imaginé le YXZ1000R. D’accord… pour le nom, le marketing ne s’est pas fait une entorse aux méninges. On aurait pu imaginer le nom d’un méchant animal mystique, d’un reptile du crétacé comme le Raptor, mais Yamaha a choisi de faire dans la sobriété et de lui donner une appellation un peu barbare. Et imprononçable par dessus le marché. De l’autre côté de l’Atlantique, aux Etats-Unis, berceau de ce véhicule, l’assemblage de ces lettres sera peut-être plus facilement prononçable avec un chewing-gum dans la bouche, mais ici, en France, on peut d’ores et déjà parier que ce véhicule trouvera un surnom plus glamour. Dans un autre bureau de Yamaha, les ingénieurs ont eu libre cours pour inventer le SSV sportif. Partis d’une feuille blanche, ils ont tout imaginé. Châssis, moteur, style, technologie, équipement, tout a été passé au crible, décortiqué, réinventé, et le résultat est à la hauteur des espérances des aficionados de la marque. Qu’il est loin le temps des Rhino… Quand on pense qu’il y a moins de dix ans, le Yamaha était considéré comme un véhicule sportif, on ne peut rester qu’admiratif devant le travail parcouru. Le YXZ1000R ne s’est pas contenté de dépoussiérer la gamme Yamaha ; il bouscule toutes les habitudes et apporte une fraîcheur qui semblait insoupçonnable voilà quelques mois en arrière.

Fiche Technique Yamaha YXZ1000R

Retrouvez le test complet « Yamaha YXZ1000R » dans Quad Passion Magazine Nº185 !

» Tous les essais de quads
» Tous les quads SSV
» Tous les quads Yamaha